la médecine comportementale exemple en ORL

La médecine comportementale face à l’acouphène ou à l’hyperacousie recherche à développer les comportements favorables à la santé dès la première consultation :
• Explications sur les mécanismes cognitifs et comportementaux en cause dans la gêne éprouvée
• Apprentissage d’un exercice d’orientation délibérée de l’attention associée à l’acouphène et/ou bruits environnants
Trois consultations individuelles avec le comportementaliste après le bilan adapté réalité et vérifié par l’ORL
Quatre réunions de 3 heures d’entraînement aux méthodes comportementales en groupe

Une médecine basée sur des résultats
Mesure de l’état de perturbation provoquée par les manifestations auditives :
Hypoacousie, acouphène, hyperacousie, distorsions… au moyen de questionnaires et d’échelles visuelles analogiques validées par des études scientifiques.
Utilisation de méthodes thérapeutiques expérimentées et affinées depuis plus de 30 ans et dont les bénéfices sont maintenues dans le temps (mesures réalisées plus de 15 ans après la thérapie) : analyse fonctionnelle, exposition, conscience dirigée, flexibilité, cognitive…
Résultats :
75% des patients ont une amélioration d’au moins 75 % de leur tolérance au bruit et à l’acouphène

0 commentaire à “la médecine comportementale exemple en ORL”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Blog du niveau intermédiaire |
Lescahiersdelecole |
Afamlemans |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | asamlezennes
| Construisons ensemble le fu...
| Embellie Nature